Quel est l’utilité d’un trépied ?

Un jour, tout bon photographe, c’est déjà posé cette question. Quand vais-je l’utilisé, pourquoi s’encombrer d’un trépied alors que s’en j’arrive très bien à faire mes photos. Je préfère mettre 300€ dans autre chose du genre un nouvel objectif. Mon matériel photo est suffisamment lourd comme ça pour encore rajouter le poids d’un trépied. Etc…

Vous vous êtes sûrement posés ces questions et vous avez en parti raison. C’est pourquoi, je vais essayer de vous faire comprendre l’utilité d’un trépied et comment , moi je m’en sert et à quelle occasion.

     

Tout d’abord, un trépied n’est pas un outil obligatoire sans lequel toutes les photos faillent sans sont loupé. C’est un outil optionnel qui rend bien des services dans certain cas : lorsque la luminosité baisse, faire des photos de nuit, suivre un animal en vol, utilisé le retardateur, faire des photos en studios, lorsque votre matériel est lourd, etc… Voila plein d’exemples que nous allons développé ensemble.

  • Une luminosité décroissante: tout le monde ne possède pas d’optiques très lumineuses du genre f/1,4 – f/2 – f/2,8… (qui sont onéreuses). Tout le monde sait que la vitesse d’obturation dépend de la quantité de lumière qui traverse l’objectif. Si la lumière vient à manquer alors on aura une vitesse d’obturation dite lente. Plus la vitesse est lente et plus il y a des risques de faire une photo floue. Il faut savoir que la possibilité d’avoir des photos floues se situe en dessous d’une vitesse de 1/400s sur un sujet en mouvement. Sur un sujet fixe il ne faut pas descendre en dessous des 1/30s. Le trépied va donc vous servir à stabiliser votre matériel et par conséquent utiliser des vitesses lentes sans problème de flou de bouger. Bien entendu, le sujet ne doit pas être en mouvement sinon le problème reste le même.
  • Les photos de nuit : c’est le même principe que ci-dessus. Dans la photo de nuit, il faut régler son appareil sur des temps de pose très long, qui peuvent aller jusqu’à 30″ pour les réglages définis et plus avec ce qu’on appelle pose B (sans limite de temps). Il faut se mettre sur une sensibilité minimum, souvent nos reflex propose 100 ISO mais certain descende jusqu’à 50ISO. L’emploi d’une télécommande de déclenchement est préconisée pour toujours éviter de bouger l’appareil au moment du déclenchement. Si vous n’en possédez pas, le retardateur fera l’affaire mais pas pour la pose B. Dans la photo de nuit, le but est de capter le maximum de lumière contenue dans la nuit. Plus le temps de pose sera long est plus la photo sera lumineuse. Un ciel que l’on voit noir à l’oeil nu tirera sur le bleu selon le temps de pose. Par contre au moindre bougé de l’appareil, vous allez avoir un décalage dans l’image(le sujet va se répéter plusieurs fois avec un décalage), c’est pour ça que le trépied est indispensable pour ce genre de photo.
  • Un matériel très lourd: Lorsque l’on possède du matériel très lourd voir très lourd , le fait de le tenir longtemps devient vite pénible et encombrant. alors pour éviter la crampe et tout risque de bouger, il est conseillé d’utiliser un trépied adapté au poids de son matériel.

   

  • Pour la photo panoramique: Dans ce style de photo, il est très important de bien rester parallèle à la ligne d’horizon, l’emploi du trépied est donc indispensable couplé à une tête dite panoramique.

     

  • En studio: c’est un peu le même principe que le panoramique, les photos doivent être bien parallèle au sol. Le trépied permet d’avoir toujours le même angle de prise de vue.

      

  • En photo animalière ou sportive: pour photographier des sujets en mouvement, on a besoin de vitesse d’obturation rapide. il faut également pouvoir suivre son sujet sans le perdre de vue, et l’emploi d’objectif a longue focale est obligatoire. donc vu le poids de ces objectifs, on utilise un trépied.


  • En macro: en macro ou proxi photo l’emploi du trépied est obligatoire car au vu de la taille des sujets photographiés le flou de bougé se fait très vite ressentir.

Je pense avoir fait le tour même si j’ai dû oublier certaine situation. Ca vous donne un aperçu du potentiel qu’a un trépied.

5 commentaires sur “Quel est l’utilité d’un trépied ?

Ajouter un commentaire

  1. J’utilise parfois le trépieds dans les cas de shooting complexe avec beaucoup de mise en scène et quand je n’ai pas d’assistante ou de maquilleuse qui sait comprendre mes problème.

  2. Je vois deux utilités supplémentaires : la photo infrarouge (poses longues requises, apparemment > je n’en ai jamais fait) et la reproduction de tableaux (d’oeuvres d’art en général). Pour le studio, je ne serais pas aussi catégorique.

    Bel article, très complet. J’ai trouvé les photos d’illustration très pertinentes.

    Ah oui, pour la video également (beaucoup de boîtiers le permettent, maintenant). Un monopode, que je préfère pour cet usage, permet d’éviter les vidéos parkinsoniennes 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :